Mucho Mucho #02︱Cheatmeal mon cul (les règles autour du sport et de la bouffe)

12/20/2017

Cure de jus : mon expérience et astuces pour s'y mettre


3 à 4 jours par mois, j'ai pris l'habitude de me faire un marathon du jus. Les dimanches et RTT en général, 24h, 48h par ci par là, uniquement à boire du jus de légumes maison.
C'est la fameuse mode des cures detox et autres cures de jus à plus de 40€ la journée (abusé...)

Pourquoi j'ai cédé à la tendance ?

A vrai dire, comme pas mal de gens, j'ai pensé pendant très longtemps que le corps n'en avait absolument pas besoin. Genre la privation, le jeûne, la secte tout ça...
Et puis au fil de mes lectures et des rencontres, j'ai cédé par curiosité. Et si c'était naze et si néfaste, au moins je le saurais.

L'autre raison, c'est que mon corps me réclamait du repos, et pas juste la nuit. Détails à venir dans un prochain article, mais l'arrêt de ma pilule début janvier 2017 m'aura causé pas mal de désagréments. 10 ans de Diane 35 et un merdier hormonal, digestif, acnéique et capillaire sans nom.

Pour la faire très courte, dans mon cas, le mot était DÉMINÉRALISATION et reminéraliser son corps c'est hyper long. Je me supplémentaire notamment en silice, mais la source numéro uno en minéraux et oligo éléments, c'est (transition), les jus de légumes.

Autrement dit, les cures de jus me permettent de mettre mon appareil digestif au repos, de profiter de la richesse en vitamines et minéraux des légumes, de réparer les excès et d'évacuer les toxines du fois après 10 ans de Diane 35 à l'engorger.

Jus de fruits / jus de légumes ?

Ah oui, bonne remarque !
Les fruit sont extrêmement riches en fructose. C'est cool, bon pour la santé dans la limite du raisonnable, mais en jus c'est too much. Trop riche. 
Les fruits je les prends entiers en dehors des repas pour une meilleure assimilation et digestion, ou alors dans les jus dans la limite de 15 - 20 % max des ingrédients, genre quelques lamelles de pomme si vous voulez. C'est amplement suffisant pour apporter la touche sucrée.

Cure de jus et troubles alimentaires

Croyez-moi j'en connais un rayon. Là où le jeûne reste très problématique pour moi, je vis mes jours de cure de jus à merveille.
J'essaye de ne pas le voir comme 24h ou plus, à me priver de quelques chose, de nourriture solide en l'occurrence, mais bel et bien de prendre un max de plaisir à faire mes jus, à les déguster et à me dégager du temps pour travailler sur mes projets, à m'alimenter autrement en fait.

La cure de jus pour quels effets concrètement ? 

L'objectif numéro 1 des nanas qui se lancent dans une cure de jus, c'est maigrir. Pour écarter ça vite fait, ce n'est pas mon objectif. Les troubles alimentaires et la spirale infernale ça va très vite... 
A ne consommer que des jus pendant 1 ou plusieurs jours, il est probable que l'organisme élimine quelques grammes. Ça c'est normal.
Combien ? Je ne sais pas, et puis venez on s'en fout!

Si je décide de passer 24h ou plus, à ne manger que liquide, c'est parce que mon corps me le réclame. Genre despacito. Deeeeespacito.
J'en ressens le besoin du genre inconfort digestif, vieilles douleurs au niveau du foie, et dès le soir même, c'est immédiat, ça va nettement mieux.
Mes jours de cure et les jours qui s'en suivent, je gagne en vachement en énergie. C'est d'ailleurs des jours hyper productifs en général.  
Sur le moyen terme, j'ai vu mes douleurs abdominales s'estomper considérablement. Je précise que la pilule a saccagé mon foie.
Pour ce qui est de mes cheveux, la misérable chute est maintenant derrière moi, je suis désomais en phase de repousse et que ça pousse vite. 

J'ai lu beaucoup de chose à propos du fameux coup de pompe, baisse d'énergie, migraines etc... C'est ce qui m'effrayait avant de commencer, mais cette crise est "bon signe", signe d'élimination des toxines. Les premières fois étaient corsées côté "je vais mourir", mais au fur et à mesure l'organisme ayant éliminé pas mal de cochonneries, s'habitue.

Mes astuces pour se lancer au mieux

  • Equipez-vous d'un extracteur de jus qui broie les aliments doucement pour séparer la pulpe du jus, plutôt que d'une centrifugeuse qui, par sa vitesse de rotation très élevée, créée une surchauffe et détruit les vitamines et nutriments. Pour info, j'ai opté pour un Omega de type extracteur vertical. J'ai investi quelques pesos mais il tient la route sans problème y compris quand j'y passe des feuilles et des feuilles.
  • L'air et la lumière détruisent une bonne partie des nutriments. Un jus transporté à l’extérieur et consommé quelques heures plus tard, n'est pas un jus foutu pour autant mais l'idéal et de le consommer fraîchement sorti de l'extracteur. Perso, je fais, je bois ! 
  • Une cure ce n'est pas 2,5 litres de jus par jour. Le corps n'a pas besoin d'une telle quantité. 1 litre par jour suffit et c'est nettement plus économique. Autre chose dans le débit, un jus ça se déguste. Inutile de gober 500ml d'un coup, c'est bête et compliqué pour l'estomac. Remember, une cure de jus c'est surtout fait pour lui foutre la paix.
  • Ne pas lésiner sur les herbes et plantes (persil, mélisse, basilic, ciboulette, ortie...)
  • Les énergies de la nouvelle lune étant les plus propices à un nettoyage physique et énergétique, profitez-en pour vous caler une cure comme ça, gentiment.
  • Consommez bio dans la mesure du possible. Ce serait franchement très con de detofixier son organisme d'un côté, pour l'encrasser de pesticides de l'autre.Si le prix vous questionne, sachez qu'une journée de jus de légumes bio me coûte entre 6 € et 9 €
  • Un des bienfaits d'une cure de jus sur 1 ou plusieurs jours, c'est de mettre son estomac au repos. Le bon sens c'est donc de ne pas se jeter sur une raclette pour son "vrai" repas de reprise. Les goûts et les couleurs, vegan, croutes ou pas coutes, peu importe le sujet, ce qui est sûr c'est que votre estomac prendra très cher. 
  • Si une journée entière de jus vous semble compliquée à gérer, commencez par ajouter les jus en dehors des repas. Et ça vaut d'ailleurs pour pas mal de choses en ce qui concerne l'alimentation : commencez d'abord par ajouter plutôt que de de retirer. Les cures de jus sont très flexibles et c'est l'avantage (1 journée, 1 repas, 1 jus en dehors des repas, c'est comme vous le sentez)
  • 3/4 ingrédients max par jus surtout si vous débutez, sinon c'est la foire à n'importe quoi. Et en termes de colorimétrie, évitez les mélanges vert et rouge, c'est pas spécialement mauvais, juste marron.
  • Réutilisez les restes (pulpe de carotte pour une salade, un carrot cake, des galettes, les épluchures pour un bouillon maison...)

    Mes recettes fétiches :

    • Le traditionnel "jus vert" : céleri, kale, concombre, citron, gingembre, persil, pomme

    • Le jus rouge "detox" : tomate, poivron rouge, concombre, sel de céleri 

    • Le jus "peau neuve" : carotte, gingembre, céleri 

    • Le jus rafraîchissant : concombre, persil, thym, orange

    En général, je pioche mes recette dans le livre Juice it (en anglais), et sur le chaîne Youtube de Thierry Casasnovas. Sa chaîne Youtube c'est plus la cure de jus pour les nuls niveau explications, ça m'a donné pas mal de clés de compréhension sur mes symptômes d'ailleurs. 

    A très vite
    Jessica

    Aucun commentaire

    Enregistrer un commentaire

    O L E C A L I E N T E ©