Mucho Mucho #02︱Cheatmeal mon cul (les règles autour du sport et de la bouffe)

12/28/2017

Retour au brun et routine capillaire pour cheveux abîmés


J'ai donc tenu un peu moins d'1 an à me décolorer les racines quasi tous les mois pour rester dans le gris-blanc platine. 
C'était absolument canon, à chaque fois que je retombe sur d'anciennes photo, c'est ce que je me dis.
Le truc c'est qu'après une énième décolo, j'vous raconte pas la casse capillaire non de dios...
Mes cheveux étaient arrivés au maximum de leur résistance, je les perdais par poignées essentiellement à l'arrière du crâne. La casse couplée à la perte pure et simple de mes veuch suite à l'arrêt définitif de ma pilule, j'ai perdu une masse phénoménale...

Je dois dire que le retour au brun était assez chaud à digérer. J'ai oscillé entre le :
"c'est beaucoup trop foncé, refaisons une couleur pour aller toujours un peu plus loin dans la casse "
"non mais c'est ma couleur naturelle en fait"
"en vrai on s'en fout, inspire, gonfle le ventre, bloque, et expire"
X3 en boucle toutes les heures, pendant 3 semaines.
Et puis mon brun a quelque peu dégorgé pour laisser place à de jolis reflets sur les pointes. Ravissant ! 
Aujourd'hui, après quelques mois à nourrir encore et encore, j'ai retrouvé des cheveux "sains", grâce à une pousse assez ouf notamment.
Toutes les 6 semaines, je coupe et j'avoue apprécier de retrouver mon brun d'origine.
La vérité c'est que même si j'ai adoré mes mois décolorées jusqu'à l'os, je n'étais pas mécontente de revenir à plus de naturel y compris pour mes soins.

Soin avant-shampoing : 

2 à 3 fois par mois, j'applique mon macérat huileux aux poudres ayurvédiques que je le laisse poser au minimum 24h cloitrée chez moi bien sûr. Fabuleux pour nourrir et activer la pousse.

Shampoing 

En règle générale, je me lave les cheveux, 1 à 2 fois par semaine ce qui est un exploit pour mon cuir chevelu gras. 

Mon bain d'huiles je le rince systématiquement avec le shampoing stimulant John Masters Organics à la menthe verte et reine des prés. Ça fait des flacons et des flacons que j'enquille, et c'est désormais le seul shampoing "tout prêt" que j'achète (j'essaye de faire maison dans la mesure du possible).
Dans la gamme JMO, c'est celui qui purifie le cuir chevelu et agit sur la circulation sanguine, tout ce qui déconne quand il y a chute de cheveux. 
J'y ajoute toujours 1 goutte d'huile essentielle de Bay Saint-Thomas qui active la pousse et ça marche du fuego.

J'alterne aussi pas mal avec mon shampoing solide à base de SCI, hénné neutre, guimauve et ortie piquante. J'ai eu du mal à roder la recette mais maintenant c'est réglé (article à venir).

Pour continuer dans le fait maison, il m'arrive aussi de pratiquer le "low-poo" comme on dit, une alternative douce et naturelle aux shampoings chimiques. 
Le mélange est très simple : shikakaï, hénné neutre, un peu de macérat huileux, quelques gouttes d'huile essentielle de Bay Saint-Thomas, de l'eau, et je laisse poser aussi longtemps que possible. 
Une fois le masque rincé, j'ai les cheveux parfaitement propres, démêlés et souples. Ah que c'est nickel.

Pour espacer les shampoings, bien sûr, le shampoing sec maison. La recette est parfaite sur mes cheveux bruns. Un petit coup de fraîcheur et de volume sans aucune trace blanche.
 

Après-shampoing 

Si je puis appeler ça un "après-shampoing", j'ai bien envie de caser ici mon vinaigre de rinçage : du vinaigre de cidre bio dans lequel j'ai fait macérer de longues semaines, de la lavande, de l'ortie piquante et de la prêle (riche en silice). Tout ceci pour faire briller et ralentir la chute des cheveux.
C'est une bonne vieille recette de grand-mère, ouais, mais toujours très efficace et économique.

Et puis pour aider à démêler ma longueur du dessus quand c'est terriblement noué, j'utilise une noisette de soin démêlant sans parfum John Masters Organics. Impeccable rien à dire sur les capillaires de cette marque. 

Coiffant 

Le plus souvent, j'avoue qu'un petit coup de shampoing sec me texturise vachement les cheveux, j'ai rarement besoin d'y ajouter quoi que ce soit.
En revanche, le jour 1 du shampoing, c'est propre mais trop souple, rien n'accroche même pas une bonne vieille cire. 
Ma solution pour pas un rond c'est la silice végétale liquide
Je vous en parlais comme étant l'ingrédient phare de ma lotion pour le visage, hé bien l'effet mat fait des merveilles sur les cheveux. Une quinzaine de gouttes dans 30ml d'eau et c'est le meilleur des coiffants 100% naturel.

L'avantage à tout ça c'est d'éviter l'accumulation de coiffants bien chimiques. 
Le résultat est sensass', gainant et volumisant. Bien doser par contre, autrement le résultat peut s'avérer beaucoup trop asséchant justement.

A très vite
Jessica

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire

O L E C A L I E N T E ©