Mucho Mucho #02︱Cheatmeal mon cul (les règles autour du sport et de la bouffe)

9/05/2018

1 an sans pilule (Partie #3 - Tout sur mon acné)

Pour lire ou relire les articles précédents : 

A venir (Partie #4 - Ma méthode contraceptive)
A venir (Partie #5 : Ces changements dans mon corps) 


__________________________________________________

  

Un point cycle avant de commencer puisque depuis mes derniers articles sur le sujet, beaucoup de changements, du mieux en mieux je veux dire.

Après 1 an et demi sans pilule, mes cycles font aujourd'hui environ 35 jours, avec une première partie toujours un peu bancale. J'ovule désormais vers le 20ème jour quand y'a pas si longtemps j'ovulais au 28ème jour. Ovulations qui étaient toujours très douloureuse, un peu comme mes règles. 
De toute façon c'était n'importe quoi ces cycles. 
Aujourd'hui je me coltine quelques petites douleurs dans les ovaires mais 3 fois rien.

Pendant ces cycles de l'infini, j'avais aussi les seins très très douloureux pendant presque 1 semaine à jongler dès qu'il fallait enfiler un pull... Aujourd'hui, ces douleurs durent à peine 2 jours, rien à avoir ni dans la durée donc et ni dans l'intensité. C'est presque mignon je dirais.

Si vous suivez un peu votre cycle ou si vous êtes familières avec les appli les plus connues, vous avez entendu parler du "spotting". C'est pas encore vraiment des règles, ça arrive un peu avant et un peu après et c'est ni plus ni moins qu'un signe de dérèglement des hormones sexuelles féminines.  
En règle générale j'avais tendance à "spotter" 2 jours avant mes règles. Verbe du premier groupe donc. Aujourd'hui ça n'existe plus, mes règles débarquent  pour de vrai le jour attendu, des vraies règles tout de suite et se terminent vraiment le dernier jour théorique.

Enfin, mon acné et c'est peut-être le changement le plus significatif mais avant, rapide historique depuis l'arrêt de la pilule. 


Rapide historique


Je me souviens en Janvier 2017 avoir pris rdv chez une médecin du 13ème, en plein cœur du quartier chinois pour m'aider dans mon acné. J'ai lâché un énorme billet pour 30 jours de plantes chinoises à prendre en décoction, un mélange dépuratif destiné à évacuer toutes les toxines de mon corps dans un premier temps.
J'ai évacué oui, ça oui, une peau de merde comme jamais. Avec un gros moral dans les trompes, j'étais pas loin de reprendre la pilule même.
Bon, c'est passé. Une crise d'élimination et c'était réglé mais ne demandez pas pourquoi, je n'y suis jamais retournée. Trop cher peut-être, 150€ pour 30 jours. Coucou !! 

Pendant les premiers mois sans pilule, j'ai découvert une nouvelle forme d'acné à des endroits qui auparavant ne me posaient aucun problème, le nez et le front. Un acné cystique très douloureuses et assez inhabituelle chez moi donc. 

En bonne conne, j'ai préféré suivre tous les conseils de la Terre en m'auto-supplémentant. Je commandais sur Iherb et je prenais une masse de compléments pendant des mois.
Je n'ai fait que de la merde. Que de la merde. Et avec le recul j'ai aussi beaucoup appris sur mon corps donc aucun regret dans la connerie, faisons la paix.
J'ai notamment pris du Vitex ou baie de gatillier, peut-être la plante la plus connue pour réguler les hormones sexuelles féminines, mais alors tout ce qu'il ne me fallait pas. Sans rentrer dans le détail hormonal, elle a augmenté tout ce qui était déjà bien haut, je me suis retrouvée à faire des malaises à chaque ovulation, clouée au lit à dire "je vais mourir, je vais mourir, je lègue tous mes cristaux à mon chat, Maurice "

Bilan : ne surtout pas s'auto-supplémenter, les hormones c'est touchy. Avant de prendre quoi que ce soit, faire une prise de sang et aller voir un médecin (de préférence un naturo).  


Acupuncture, emplacement des boutons et accalmie


On arrive ensuite au milieu de l'année 2017 ou je prends rendez-vous chez mon acupunctrice, et là premier gros changement au niveau des cycles et de mon acné. Je vous invite d'ailleurs à relire mon article sur le sujet.  
C'est surtout à ce moment là que j'ai compris que mon acné était liée à mon cycle ET à mon système digestif. Les premières séances ont surtout accéléré le travail d'élimination des toxines par la peau c'est ce que faisais mon corps depuis des mois, processus normal, naturel et inévitable que je m’efforçais de rejeter avec tous les remèdes du monde.

Aujourd'hui, j'ai tellement éliminé pendant l'année écoulée que je dois être tranquille de ce côté là. Juste veiller à ne pas m'encrasser de nouveau, comme une voiture.
Tout ça, ça m'a aussi poussée à m’intéresser à mon acné un peu plus et surtout à l'emplacement des boutons sur le corps et le visage, à suivre les méridiens du corps et surtout celui de l'estomac. 
Front, tempes, milieu du dos, nez = estomac. 
Bas du visage = hormones.
C'est un gros raccourci mais en gros c'est ça. Ne pas négliger l'estomac dans l'acné et surtout les toxines accumulées.

Pour y remédier, j'avais beau faire des jeunes, des cures de jus, je voyais pas trop comment en venir à bout mis à part en me faisant piquer toutes les semaines par mon acupunctrice.
Et j'ai commencé à faire des purges à l'huile de ricin, je vous ai rapidement parlé ici.
Attention, une purge c'est costaud pour le corps et ça ne s'improvise pas. Peu d'énergie vitale et vous serez à plat pendant plusieurs jours, mieux vaut en parler avec un naturo avant.
J'ai commencé en Juin 2018, première purge et comme à mon habitude, énorme crise d'élimination et comme toujours "putain mais je vais jamais m'en sortir !"
1 semaine plus tard, énorme accalmie jusqu'à l'ovulation, retour des quelques boutons, puis accalmie tranquille jusqu'aux règles et ainsi de suite.


Aujourd'hui


C'est grosso modo ce qui se passe sur ma peau depuis juin dernier : quelques imperfections autour de l'ovulation/des règles et puis plus rien, imperfections surtout localisée au niveau du menton.
Et même si ça reste la merde objectivement, avec ma tête on est d'accord pour dire que ça va beaucoup mieux n'empêche , et que ces quelques boutons c'est pas trop grave.
En dehors de ces périodes en général, c'est juste mon estomac qui fait de la merde du genre mauvaise élimination, mauvaise digestion... 


Ma routine de soins

Ma routine de soins aussi, super importante notamment pour la cicatrisation !
J'alterne entre un savon au neem ou à l'huile de calophylle, de l'argent colloïdal pour la lotion, un mélange d'huiles végétale de pépin de raisin, de neem, de ricin et d'avoine, auquel j'ajoute parfois 1 goutte de ma synergie d'huiles essentielles Acné.
Dans les périodes critiques, je carbure à la poudre de brahmi et de tulsi, un peu de rhassoul pour faire dégager les imperfections et les cicatrices (j'ai la peau du visage qui marque très vite et pour toute la vie presque si je ne m'en occupe pas...)
Vous l'aurez remarqué, j'essaie de faire au plus naturel, au plus simple et de ne pas trop en changer, à chaque fois ça finit mal de toute façon donc autant m'y tenir le plus longtemps possible. 

Quant au maquillage,c'est minéral de préférence.


Mise à jour / Un point sur mes compléments


Ici-même mon dernier article sur le sujet pour tout reprendre depuis le début.
Très important à savoir sur les hormones féminines, il faut compter environ 3 mois pour voir les premiers changements. 
Exemple : je prends du shatavari depuis plusieurs mois maintenant (une plante indienne, la REINE de la fertilité à ce qu'il paraît), et c'est seulement maintenant que je vois les super effets. 
Sur les conseils de ma naturo, depuis juillet dernier je prends du Maca qui vient en complément du Shatavari. 
Le maca c'est une racine péruvienne qui a un côté énergisant (pour de vrai !!) et qui a aussi une action régulatrice sur les cycles féminins. C'est pas dégueu au goût, un petit goût caramel / vanille qui passe bien.
Je teste aussi le mélange de plantes Feminity de Rawliving à base de racine de Shatavari, de feuille de framboisier, de damiana,, de baies de goji et de boutons de rose, en décoction sur ma première période du cycle pour avancer mon ovulation notamment.

Et puis toujours l'huile d'onagre en deuxième partie de cycle.

Pour les plus curieuses et les presque bilingual, je vous recommande le livre de Maya Tiwari Women's Power to Heal Through Inner Medicine.
(j'ai jamais compris l’orthographe du mot "through", ça n'a aucun sens toutes ces lettres ensemble)
L'auteure déjà c'est une bible de sagesse, et son enseignement ayurvédique rien qu'autour des maux féminins au fil des âges c'est encore plus ma bible.

A très vite
Jessica

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire

O L E C A L I E N T E ©