Favoritos & favoritas︱Novembre 2019

1/03/2020

Pleine Lune du 10 Janvier 2020 + Eclipse


C'est un temps d'adaptation qui est demandé dans cette configuration planétaire.
De la souplesse depuis l'emprise car c'est la carte du Diable dans le Tarot (lame 15) qui ressort intuitivement dans les énergies.

Lâcher ce/ceux qui se sabordent, et nous dans le lot depuis des considérations où le pouvoir règne d'une main de fer.
Une bataille ce n'est qu'une conclusion qui s'éternise, il n'y aura pas de vainqueur, jamais, mais un peu de douceur pour celui qui y consent.
Observer d'ailleurs les mots employés, car certains mots qui ne font qu'imposer la Volonté séparent, ce sont des voiles parfois opaques, très opaques posé sur la conscience et qui empêchent.

Observer la main invisible justement, l'observer et entendre pour de vrai sans se raccrocher à des toupies du passé qui ne demandent qu'à devenir.
Depuis cet espace, nous ne sommes maîtres de rien. C'est aussi cela le pouvoir, tenir coûte que coûte depuis soi-même et vers le Monde, vers la vie.
Se raccrocher à tout sans cesse et fuir le meilleur.

Alors la question du consentement ressort très justement : à quoi est-ce que je consens depuis les mots ? Qu'est ce que je pleure dans la nostalgie qui se raccroche à la nuit ?

La notion de respect n'est qu'un mirage parmi ces mots qui séparent, encore une fois. Le respect n'est qu'une illusion, il n'engage que le manque de considération en réalité. 
Le demander / le solliciter / se l'octroyer par l'imposition de la Volonté comme si le respect de soi était une quête dans le temps, comme s'il avait un jour disparu et continuer ainsi de se séparer.

Avec beaucoup d'humilité, il est demandé de rendre les conducteurs imprécis et les vibrations qui ne sont à présent plus justes pour ce qui se prépare. 
Faire l'astrologie que l'on est, s'exprimer depuis qui nous sommes entouré de ceux qui nous ressemblent, devenir unique, ne pas avoir peur de créer de l'espace car c'est ici que la création s'exprime après la déconstruction.

A très vite
Jessica

Aucun commentaire

Enregistrer un commentaire

Olé Caliente ©